Franck Marchewka
Praticien en soins énergétiques et mémoires cellulaires à Paris 6
Franck Marchewka
Praticien en soins énergétiques et mémoires cellulaires à Paris 6

La séance de praticien en soins énergétiques et mémoires cellulaires avec Franck Marchewka

Les séances de soin énergétique + mémoires cellulaires:

Après avoir évalué votre taux vibratoire, je commence la séance par un soin énergétique visant à équilibrer et renforcer les chakras, harmoniser le ventre, organes et méridiens. 

Avec l'expérience, je me suis rendu compte qu'un soin énergétique, seul,  n'est pas suffisant! un peu comme quelqu'un qui ne ferait une séance d'acupuncture par an! 

Ainsi, dans la même séance et pour avoir une approche globale, je continue avec les mémoires cellulaires où je vérifie d'abord le plan physique puis karmique. Il ne s'agit pas de passer en revue l'ensemble de vos vies, mais les choses marquantes et négatives comme des vœux (pauvreté ou silence par exemple) ou des morts violentes...Cela permet d'expliquer et de casser des shémas répétitifs également. Pourquoi certaines femmes n'attirent qu'un certain type d' "hommes" par exemple?

enfin, y-a-t-il des peurs ou croyances limitantes? des chocs émotionnels?

Ensuite, je suis à votre écoute, afin d'aborder d'autres aspects de votre vie d'ordre privé ou professionnel.  On peut regarder aussi les liens d'âmes que vous avez avec vos proches. 

 

Pour qui?

A ce jour, j'ai eu des personnes de 2 ans à plus de 80 ans.

En présentiel, la plus jeune, Juliette, avait 5 ans. Avant, je peux quand même agir via un des deux parents.

Les motivations pour venir me voir, sont très variables, allant de problèmes physiques comme souvent l'acidité ou ses conséquences la dépression ou burnout, mais aussi des chocs émotionnels. 

Pourquoi certains reproduisent des schémas répétitifs? Les causes sont fréquemment à aller chercher dans les vies passées.

Les peurs bloquent également de façon inconsciente. Exemple, une femme cherchant à avoir un enfant avait la "peur d'être mère" mais aussi la "peur de pas être mère"!

Les croyances limitantes aussi. "ne pas pouvoir être avec quelqu'un de bien".

Puis je agir sur une tierce personne?

La réponse, de par déontologie, est non, sauf cas particulier, une personne dans le coma ou ne pouvant donner son accord. Récemment, une enfant handicapée par exemple.

Autre cas particulier, ce qu'on appelle faussement les "flammes jumelles", (qui n'existent selon moi qu'à un niveau théorique); Lorsque le lien est activé entre les deux âmes soeur complémentaires, je peux agir et le travail sur l'un bénéficie à l'autre. Ce qui peut manquer c'est le coté interactif du soin en mémoires cellulaires, à moins que l'autre connaisse vraiment très bien la vie de son Autre.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par Le Guide des Médecines Douces

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.